TÉLÉCHARGER NSCLIENT NAGIOS GRATUIT

Ensuite, sur votre serveur Nagios vous devez avoir installé NRPE et NSCA, ainsi d'abord commencer à télécharger l'application sur le site officiel bosniapress.info NSClient++ est un agent de supervision fonctionnant sous Windows pouvant travailler avec service de supervision, dont Nagios (il possède la fonction de transport NRPE et NSCA). Une fois téléchargé, exécute le setup ;. NSClient++ (NSCP) est un logiciel de surveillance capable de travailler avec Nagios. Vous pouvez le télécharger et le placer dans le dossier /etc/nagios- plugins/config/ /usr/lib/nagios/plugins/check_nt -H [IPHôte] -s [MotDePasse] -p . lien n'est plus en ligne et j'ai une erreur dans nagios UNKNOW me.

Nom: nsclient nagios gratuit
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation:iOS iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:67.55 Megabytes


GRATUIT TÉLÉCHARGER NSCLIENT NAGIOS

Puis une partie 'Monitoring' dans laquelle il est possible de slectionner les informations que l'on souhaite visualiser. Le programme le plus couramment utilis est "nrpe pluging". Ces quelques critres rentrent dans le domaine de la supervision de rseaux, essentiel pour assurer une disponibilit souvent indispensable du systme dinformation de lentreprise. Checked 28 commands. Checking misc settings Lobjet du stage est alors de trouver une solution afin de devenir pro actif face aux problmes rencontrs, de pouvoir contrler dun simple coup dil ltat global du rseau, de dterminer lorigine dun problme afin dy remdier le plus rapidement possible. Nous avons alors la possibilité de travailler avec des services. Il faut donc transfrer cette configuration dans les fichiers de configuration Nagios.

Page de téléchargement gratuit pour NSClient++Winmsi du projet is a windows service that allows performance metrics to be gathered by Nagios. 19 avr. Le couple Nagios/NSClient++ est indéniablement très pratique dans la surveillance de serveurs sous Windows. Une fois installé le service. Code source en direct si le téléchargement ne passe pas: To be used through NRPE / nsclient++ # Author: Mathieu Chateau - LOTP # mail.

Checking host dependencies Checked 0 host dependencies.

NAGIOS TÉLÉCHARGER GRATUIT NSCLIENT

Checking commands Checked 28 commands. Checking time periods Checked 6 time periods. Checking for circular paths between hosts Checking for circular host and service dependencies Checking global event handlers Checking obsessive compulsive processor commands Checking misc settings Ceci est particulièrement vrai si vous supervisez un grand nombre de services.

La principale contrepartie lorsque vous agrégez les changements d'état est que les modifications d'état des hôtes et des services ne sont pas immédiatement répliquées dans le fichier d'état. Ceci peut vous poser problème, ou pas. Si vous utilisez le journal des états standard et que vous n'utilisez pas l'agrégation des changements d'état, pensez à mettre le répertoire où le journal des états est stocké sur un disque virtuel en mémoire.

NSCLIENT NAGIOS GRATUIT TÉLÉCHARGER

Cela accélérera pas mal les choses à la fois pour le programme principal et les CGI parce que cela évite beaucoup d'interruptions et d'accès au disque.

Vérifiez la latence des services pour déterminer la meilleure valeur pour le nombre maximal de contrôles en parallèle. Cela vous permet de gérer la charge que Nagios impose à votre hôte de supervision, mais cela peut aussi ralentir le traitement. Ce n'est pas la faute de Nagios - c'est la vôtre. Dans des conditions idéales, tous les contrôles de service ont une latence de 0, ce qui signifie qu'ils sont exécutés au moment précis où ils ont été ordonnancés.

Ceci dit, il est normal que certains contrôles aient de petites latences. Je recommanderais de doubler la valeur que propose Nagios pour le nombre minimal de contrôles en parallèle, fournie lorsque Nagios est lancé avec le paramètre -s.

Continuez à augmenter cette valeur tant que la latence moyenne pour vos services reste assez basse. Vous trouverez plus d'informations sur l'ordonnancement des contrôles de service ici. Utilisez des contrôles passifs à chaque fois que c'est possible. La surcharge induite par le traitement des résultats des contrôles passifs de service est bien moindre que celle des contrôles actifs "normaux", donc prenez cette information en compte si vous supervisez de nombreux services.

Evitez l'utilisation des plugins interprétés. Si vous souhaitez utiliser des plugins Perl, essayez de les compiler en vrais exécutables grâce à perlcc 1 un utilitaire qui fait partie de la distribution Perl standard ou essayez de compiler Nagios avec un interpréteur Perl intégré voir ci-dessous.

Utilisez l'interpréteur Perl intégré. Si vous utilisez de nombreux scripts Perl pour les contrôles de service, etc. De même, si vous ajoutez le paramètre --with-perlcache, la version compilée de tous les scripts Perl exécutés par l'interpréteur Perl intégré sera mise en cache pour réutilisation.

Optimisez les commandes de contrôle d'hôte. Ceci est dû au fait que Nagios peut souvent déterminer l'état d'un hôte après n'avoir exécuté le plugin qu'une fois, il vaut donc mieux que le premier contrôle soit le plus rapide possible.

Cette méthode présente des inconvénients dans certaines situations c. Vous pouvez aussi utiliser un plugin plus rapide c. Ne planifiez pas une vérification régulière des hôtes. Il ne faut PAS planifier des vérifications régulières d'hôtes à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Il n'y a pas beaucoup de raisons de faire cela, car les vérifications d'hôtes sont effectuées à la demande lorsque c'est nécessaire.

Si vous avez besoin de vérifier régulièrement les hôtes, essayez de mettre un intervalle de vérification plus grand et vérifiez que vos vérifications sont optimisées voir plus haut.

N'utilisez pas le contrôle agressif des hôtes. Quand cette option est désactivée, les contrôles s'exécutent beaucoup plus vite, accélérant le traitement des résultats de contrôles de service. Cependant, les rétablissements d'hôtes peuvent être manqués en certaines circonstances lorsque l'option est désactivée. Par exemple, si un hôte se rétablit et que tous les services associés à cet hôte restent dans un état non-OK et ne "bagotent" pas entre différents états non-OK , Nagios peut ne pas voir que l'hôte s'est rétabli.

Nous avons alors la possibilité de travailler avec des services. Lors de la création d'un service, il faut l'associer à un ou plusieurs hôtes puis à une commande. Ensuite Nagios remplace automatiquement la variable de l'adresse IP dans la commande, grâce à la liste d'hôtes associée au service.

Puis on doit définir manuellement dans le service les autres variables nécessaires à la commande. Lorsque Nagios effectue une notification, il attribut des états aux hôtes, ainsi qu'aux services. Les étapes de l'installation sont fournies en annexe. Ceci permet de crypter les échanges entre le serveur et l'utilisateur. Pour cela nous avons ajouté un certificat SSL à Apache. D Interface graphique de Nagios Pour accéder à l'interface de Nagios depuis l'extérieur de notre réseau, il suffit de taper dans un navigateur web puis de s'identifier.

Pour y accéder depuis l'intérieur de notre réseau, l'adresse à utilisée est L'identification s'effectue de la même manière.

L'interface graphique de Nagios est utilisée uniquement pour visualiser l'état du réseau supervisé. Cette interface ne peut en aucun cas servir pour la configuration de Nagios. L'interface se compose d'une partie "menu" à gauche, et une partie centrale, beaucoup plus grande sur le reste de l'écran, qui servira à afficher les informations souhaitées Des captures d'écran sont disponibles en annexe.

Dans le menu, nous retrouvons en premier des liens vers le site de Nagios, et vers la documentation de ce logiciel. Ces liens sont dans la partie 'General'. Puis une partie 'Monitoring' dans laquelle il est possible de sélectionner les informations que l'on souhaite visualiser. Il y a également la possibilité de visualiser des statistiques que Nagios a construit, ce qui est très intéressant pour l'administrateur.

Dans la partie "Reporting" il y a la possibilité de créer des rapports et des historiques des évènements qui se sont produits sur le réseau. Et enfin dans la dernière partie "Configuration", il est possible de visualiser toute les configuration grâce à laquelle Nagios sait qui et quoi superviser. Grâce à celle-ci, de nombreux utilisateurs ont crées des plugins permettant à Nagios d'aller récupérer des informations sur des équipements du réseau PC, routeurs, serveurs, Les plugins n'utilisent pas tous le même protocole pour échanger les informations.

Le protocole utilisé est dans la plupart des cas un facteur décisif sur le choix des plugins à utiliser. Un seul plugin Nagios ne peut pas aller chercher toutes les informations sur les équipements du réseau: En effet, chaque plugin n'a accès qu'à certaines informations exemple: un plugin peut aller chercher l'occupation du disque dur, et un autre l'occupation du processeur d'un PC.

Pour superviser un parc informatique, il est donc nécessaire de mettre en place plusieurs plugins. Celui envoie une requête au PC.

En effet, ce plugin ne permet pas d'effectuer cette vérification. Nous utiliserons un autre plugin pour cela. Ceci permet de crypter les trames d'échanges. Le programme le plus couramment utilisé est "nrpe pluging".

NSCLIENT GRATUIT TÉLÉCHARGER NAGIOS

En revanche, nrpe offre une meilleure sécurité puisque les échanges client serveur sont sécurisées grâce à SSL. En revanche, il est très instable pour superviser les PC.

Celui envoie une requête au routeur. Le routeur reçoit la requête, va chercher les informations dans sa MIB et renvoie le résultat au serveur Nagios.

NAGIOS TÉLÉCHARGER GRATUIT NSCLIENT

Malheureusement, la documentation de la MIB de notre routeur est très incomplète et nous n'avons pas trouvé où était stockée cette information. Nous avons donc décidé de récupérer dans la MIB le nombre de paquets ICMP envoyés par le routeur lors d'un " host unreachable" message d'erreur envoyé à l'expéditeur quand le destinataire n'est pas joignable 4.

En effet, ci celuici ne répond plus, on peut considérer que l'on est plus connecté à Internet. Il est possible de réaliser ces mêmes commandes, en mode graphique, sur l'interface de Nagios : Pour respecter notre cahier des charges, nous devons configurer dans Nagios : - les hôtes à superviser - les groupes d'hôtes - les commandes de supervision - les services de supervision - les contacts les personnes qui reçoivent les alertes L'interface graphique de Nagios ne permet pas de configurer celui-ci.

En effet, si le parc informatique à superviser est grand, il faudra du temps pour remplir l'intégralité des fichiers de configuration. De plus, plus ces fichiers sont grands, plus il sera difficile pour l'administrateur réseau de s'y retrouver.

Comme dans la plupart des cas, on supervise un réseau lorsque celui a une taille assez importante, la configuration de Nagios telle qu'elle sera rarement facile. C'est pourquoi plusieurs outils ont été crées pour faciliter la configuration de Nagios. C'est le cas d'oreon, un programme qui se fixe sur Nagios, et qui offre une nouvelle interface graphique. Cette nouvelle interface graphique permet de configurer Nagios "en graphique", sans toucher directement les fichiers de configuration.

Nous avons donc décidé de mettre en place cet outil.

Superviser un hôte Windows avec NSClient++ [wiki bosniapress.info]

Oreon est un logiciel qui s'installe par dessus Nagios et qui permet d'améliorer l'interface graphique, mais surtout le très gros avantage d'oreon est de pouvoir configurer Nagios par l'interface graphique. Le principe de fonctionnement d'oreon est simple. Ensuite toutes les configurations effectuées par l'administrateur sont stockées dans une base de données, mais elle ne sont pas immédiatement appliquées au moteur Nagios.

Lorsqu'il veut appliquer ces modifications, il doit relancer Oreon, qui va alors modifier automatiquement les fichiers de configuration de Nagios, grâce aux informations stockées dans la base de données. De plus, si l'administrateur réseau configure Nagios depuis les fichiers et que celui-ci fait une faute de frappe, Nagios ne pourra pas fonctionner; dans certains cas, l'administrateur peut mettre du temps avant de retrouver son erreur.

Oreon évite ce problème car il contrôle les données entrées par l'administrateur avant de les valider. Cela permet de configurer Nagios avec une interface intuitive, plaisante, et moins complexe que les fichiers de configuration que l'administrateur devait modifier lui même, et en même temps pouvoir visualiser l'état complet du parc informatique. C'est donc un outil complet et indispensable lorsque le parc informatique à gérer devient complexe, comme cela est très souvent le cas dans les entreprises.

B Installation d'oreon Oreon nécessite une base de données, il faut donc la créer. Nous avons choisi d'utiliser une base de données Mysql sur Apache. Pour la plupart des questions, il faut conserver la réponse par défaut.

Introduction

Nous avons configuré l'interface web d'oreon de la même manière que celle de nagios: Nous avons activé le SSL pour des raisons de sécurité. Ensuite Oreon va installer ses plugins, puis pour finaliser l'installation, il faut se rendre sur l'interface graphique, à l'adresse depuis internet ou depuis le réseau local. C Configuration d'oreon Pour pouvoir accéder à l'interface d'oreon et pour pouvoir recevoir les alertes, nous avons crée 3 utilisateurs : - L'utilisateur nagiosadmin : C'est l'administrateur : Il a accès à l'interface d'oreon pour pouvoir visualiser l'état du réseau ainsi que pour configurer Nagios en mode graphique - L'utilisateur Cet utilisateur ne peut pas se connecter à l'interface d'oreon.

En revanche c'est cette personne qui recevra les alertes par. En revanche c'est cette personne qui recevra les alertes par sms. L'ajout d'un utilisateur sur Oreon est très simple : Il faut crée ensuite déclarer les hôtes à superviser.

Ce servir principal permet de définir si l'hôte est allumé ou éteint: En effet, si l'hôte ne répond pas au service, il est soit éteint ou soit injoignable problème de câblage par exemple. Pour les Pc à superviser, nous avons choisi "la version du plugin" comme service.

Nous avons décidé que tous nos hôtes seront supervisés en permanence, car ceci permet d'avoir un historique sur celui-ci on peut savoir exactement combien d'heures par semaine il est allumé, par exemple. Nous avons ensuite crée les services. Les services doivent avoir une commande dans notre exemple ci-dessous : nsclient et doivent être associés à des hôtes les hôtes dont lesquels on supervisera avec ce service.

Il faut ensuite donner les valeurs des variables de la commande. Dans le paragraphe précédent, nous avons crée la commande "nsclient" qui possedait 2 variables à définir. Nous définissons ces deux variables dans "Arguments". En effet, toute la configuration crée jusqu'à présent a été stockée dans une base de données mais n'était pas effective dans Nagios. Il faut donc transférer cette configuration dans les fichiers de configuration Nagios. Après avoir comparé entre la configuration de Nagios faite en remplissant manuellement les fichiers de configuration puis entre la configuration de Nagios faite par l'interface d'oreon nous confirmons que la deuxième méthode est beaucoup plus facile.

Elle permet à l'administrateur de mieux se repérer, de gagner du temps et d'éviter des erreurs. VIII Notifications A La première façon d'alerter l'administrateur réseau en cas de problème sur le réseau, est l'envoi d'un.

Nagios : supervision d’un pc distant sous Windows

Pour pouvoir envoyer un , nous avons utilisé le programme "Swaks". Ce programme permet d'envoyer des mails en ligne de commande, sans configuration. L'installation de cet outil a été réalisée grâce à la commande suivante : apt-get install swaks Nous avons configuré Oreon pour que celui-ci envoie un mail parmi deux modèles : Un modèle en cas de problème sur un équipement mais celui-ci est toujours joignable.

Nous avons utilisé le serveur mail de l'iut car celui ne demande pas d'authentification donc pas de circulation de mot de passe en clair sur le réseau.

Toutefois, l'outil swaks peut gérer l'authentification à un serveur. B SMS D'après notre cahier des charges, nous devons envoyer un SMS lorsque : - Le routeur ne répond plus - Le réseau n'a plus accès à Internet A notre échelle, ne plus avoir accès à Internet correspond à ce que le routeur du département RT ne répond plus. Nous testons sa présence grâce à l'envoi de Ping. Dans les deux cas d'envoi d'un SMS, nous ne pouvons pas passer par une passerelle internet puisque nous n'y avons plus l'accès.

Nous avons donc du réfléchir à une autre solution. Il existe un outil, smstools, permettant d'envoyer un SMS grâce à téléphone portable directement relié au serveur avec un câble USB ou un sable série.

Nous avons maintenu cette solution. Malheureusement, nos téléphones portables personnels ne sont pas compatibles avec ce programme. Nous avons quand même installé ce programme ; Nagios crée le fichier dans le dossier d'envoi en cas d'alerte. IX Utilisation de Nagios A Etats du réseau Une fois Oreon configuré et les fichiers de configuration régénérés, on peut visualiser l'état du réseau en temps réel depuis l'interface d'oreon.

Nous avons aussi la possibilité de consulter l'état du réseau depuis l'interface de Nagios. Cependant ces deux interfaces offrent les mêmes outils pour consulter le réseau. Or nous avons vu précédemment que l'interface d'oreon permettait de consulter le réseau mais aussi de configurer Nagios contrairement à l'interface de Nagios. De plus Oreon offre une interface plus conviviale que celle de Nagios. Donc l'interface graphique de Nagios est inutile et peut être supprimée ; l'administrateur peut parfaitement se contenter de l'interface d'oreon.

Lors de notre projet, nous avons peu utilisé l'interface graphique de Nagios. Des impressions écrans des interfaces sont disponibles en annexe. B Récupération des informations Une fois la supervision démarrée, il est intéressant de comprendre le fonctionnement des plugins : Comment le serveur Nagios échange-t-il les informations avec les hôtes à superviser?

Ceci a été la dernière partie de notre projet. Echanges SNMP : Voici l'exemple d'une trame lorsque le serveur Nagios demande une information au routeur, par protocole SNMP : En analysant cette trame, on ne reconnaît qu'un seul paramètre: la communauté ici égale à "public". On remarque alors que le nom de la communauté est diffusé en clair. Ceci est problématique si cette communauté offre les droits d'écriture sur le routeur un pirate peut intercepter le nom de la communauté et accéder au routeur.

Dans notre cas, la communauté "public" n'offre que les droits en lecture. Dans la trame de réponse, on repère le résultat. Ci-dessous, le résultat est un entier égal à 1 caractère surligné. On peut donc en conclure que l'utilisation de cet mot de passe est totalement inutile puisque celui circule en clair sur le réseau. Voici la réponse de l'hôte : Les résultats observés sont des valeurs numériques. Ceci est tout à fait normal puisque les échanges sont cryptés avec SSL.

Pour la mise en place de plugins pour Nagios, l'administrateur réseau devra se poser la question s'il préfère privilégier le cryptage des échanges ou la simplicité. Cela lui permet d'avoir une vue globale et en temps réel sur tout le parc informatique. Mais cela nécessite une configuration qui devient elle aussi assez complexe en fonction du niveau de supervision que l'administrateur souhaite mettre en place.

En effet, dans Nagios, il n'y a pas d'outils de simplification de la configuration, qui s'effectue entièrement par modification manuelle des fichiers de configuration.